Agriculture

Autrefois partagé entre champs d'abricotiers et vignes, le coteau charratain a vu ses surfaces viticoles s'agrandir considérablement ces dernières décennies.

L'abricot n'a pas totalement disparu. De nouvelles plantations voient le jour, tant au coteau qu'en plaine, où il se partage les surfaces arborisées avec pommiers et poiriers.

Quelques exploitations d'élevage subsistent encore.

Les veilles écuries et les vieilles granges disséminées à l'intérieur du village sont peu à peu désaffectées au profit des constructions modernes et fonctionnelles construites en zone périphériques.

Les vieilles écuries et les vieilles granges disséminées à l'intérieur du village sont peut à peu désaffectées au profit des constructions modernes et fonctionnelles construites en zones périphériques.