Armoiries

Armoirial de la Commune de Charrat :
Les feuilles de chêne rappellent que cet arbre peuple la forêt de Charrat. Il symbolise la force de résistance, la beauté dans la nature.

Les deux étoiles représentent les deux villages : Les Chênes et Vison.

Un rameau de chêne argent avec 2 glands d'or, 2 étoiles or; dessous, sur fond or, un lynx noir sur la branche d'un arbre vert.

Le lynx qui habitait jadis notre région figure sur les armoiries de la Commune de Charrat depuis 1940. Il est l'emblème de la perspicacité et de la clairvoyance.
 

l'ancien blason  de Charrat

Auparavant, la commune fit usage d'armes de fantaisie : de gueules au tonneau au naturel posé d'angle, la face chargée d'une foi, entouré de branches de vigne en pointe, de 2 étoiles à 5 rais d'argent en flancs et d'un lion en chef accroupi sur le tonneau.

 
Lors de la préparation de l'armoirial valaisan sorti de presse en 1946, cet armoirial a été jugé comme ne correspondant ni à l'histoire de la commune, ni à l'art et créé à "rebours de tout bon sens".

C'est ainsi qu'il a cédé sa place au lynx en 1940.

 
Extrait de l'armoirial valaisan édité en 1946

"Charrat. Commune du District de Martigny, rectorat de la paroisse de Martigny. - Charas 1315, 1351, Charras, Charaz, Charraz. En 1052 l'Evêque de Sion Aymon (de Savoie-Maurienne) donne à son Chapitre un manse à Vison qui appartenait auparavant à l'alleu de Vuitger Le Gros (voir de Granges); Vison (Viso, visonis, Visons, Visun) donne son nom à une famille connue de 1200 à 1350; avec le village dit La Traversaz, il formait une communauté dirigée par 9 syndics et procureurs; en 1324 cette communauté entre dans la grande communauté de Martigny, dont elle ne se sépara qu'en 1836 pour former une comm. distincte, comprenant Vison et Chênes (Cheines 1351). (La Traversaz a disparu au XIVe s. sous un éboulement.) - Chapelle dès le XVIIe s., rectorat 1936. - A. (pl. 30) adoptées en 1940; le lynx ou chat sauvage ferait allusion au nom de Charrat; le chêne évoque Chênes et les 2 étoiles représentent les 2 villages. La commune fit auparavant usage d'armes de fantaisie : de gueules au tonneau au naturel posé d'angle la face chargée d'une foi, entouré de branches de vigne en pointe, de 2 étoiles à 5 rais d'argent en flancs et d'un lion en chef accroupi sur le tonneau; papier communal, plaquette sur Charrat publiée en 1936, WJ 1937."